Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
TestsdeJeux.com

[Retro] Super Mario Land - Game Boy

20 Février 2013 , Rédigé par Luchador-R Publié dans #retro

[Retro] Super Mario Land - Game Boy

Si il y a bien une console qui a su révolutionner son monde c’est bien la petite portable de Nintendo, une belle du nom de Game Boy. Bien que celle-ci possède une ludothèque plus que fournie avec de nombreux hits comme Tetris ou Pokemon, la fière mascotte de la firme se devait de posséder un jeu à son nom, le souhait sera exaucé sous le nom de Super Mario Land.

"une console monochrome écrasant la concurrence au niveau de l’autonomie"

[Retro] Super Mario Land - Game Boy

Nous sommes à la fin des années 80 au Japon chez Nintendo et l’activé est au beau fixe, la Famicom (appellée NES chez nous) se vend par paquet de douze et une demande arrive sur le bureau de Monsieur Gunpey Yokoi, l’homme à qui l’on doit les Game & Watch et pas mal d’autres inventions de la firme dont entre autre la fameuse croix directionnelle ou le sympathique ROB le robot. Il doit en effet créer une console portable avec une puissance comparable à celle de la 8 bits de la maison. De ce travail naîtra la (ou le) Game Boy, une console monochrome écrasant la concurrence au niveau de l’autonomie. Le succès fut foudroyant la console par le biais du diabolique Tetris se vendit par millions et inscrivit le nom de Gunpey Yokoi au panthéon du jeu vidéo. Mais la créativité de Monsieur Yokoi n’eut pas que du bon car il est aussi responsable de l’ignoble Virtual Boy, qui donnait plus la migraine que des sensations de jeux. Malheureusement notre inventeur de génie connu une fin tragique puisqu’il meurt dans un accident de voiture en 1997, il est intéressant de noter que le jeu « Gunpey » est un hommage à sa personne. Mais avant ce funeste épisode, revenons en 1989, la petite console blanche est lancée sur le marché nippon et parmi les jeux figurant dans son line-up nous trouvons les premières aventures du célèbre plombier à la moustache proéminente dans sa version monochrome et bien sur nous retrouvons Gunpey Yokoi à la production.

"exit Peach et Bowser dans le rôle du tortionaire"

[Retro] Super Mario Land - Game Boy

Notre histoire commence comme à l’accoutumée par l’enlèvement d’une princesse, sauf que pour une fois, exit Peach et Bowser dans le rôle du tortionnaire, nous allons devoir porter secours à une Princesse du nom de Daisy, souveraine du Royaume de Sarasaland. La demoiselle en détresse s’est faite kidnapper par un extra-terrestre qui se fait appeler Tatanga. Ce sombre personnage a pour idée de prendre la Princesse comme épouse. N’écoutant que son courage, et l’appel des loyaux sujets du Royaume, le grand héro Mario qui est on ne peut plus rodé à la tâche décida de parcourir les quatres parties du pays pour renvoyer l’alien dans les confins de l’espace.

"Question pouvoirs de notre plombier, rien de nouveau sous le soleil"

[Retro] Super Mario Land - Game Boy

Dans son déroulement, Super Mario Land reprend le principe de son illustre ancêtre sur NES, notre héro se déplace selon un scrolling horizontal pour rallier la fin du niveau. Au nombre de quatre, chacun étant divisé en trois sous-niveaux, ceux-ci nous font voyager dans des environnements radicalement différents de ce qui avait déjà été vu, nous visitons une pyramide ou une ile paradisiaque rempli de Moais, on remarque bien que l’équipe aux commandes de ce jeu n’était pas la même que pour le hit de la 8 bits. A la fin de chacun des deux premières sous parties (la troisième étant ponctuée par un boss) il nous est donné le choix de pouvoir rallier une porte en bas ou une en hauteur, bien évidement celle qui se trouve en haut est plus difficile à atteindre mais le jeu en vaut la chandelle puisque cela donne accès à un stage bonus pour gagner des vies supplémentaire. Question pouvoirs de notre plombier, rien de nouveau sous le soleil, le petit bonhomme saute, cours, grossis grâce à son champignon magique et est capable de tirer des boules de feu en récoltant une plante. L’une des grosses nouveautés venait du fait que pour les stages 2-3 et 4-3 le gameplay changeait radicalement puisque Mario se retrouvait aux commandes d’un sous-marin et d’un avion ce qui avait pour conséquence de transformer le jeu en shoot them’up.

"le thème de base fait surement parti de ces petites musiques qui s’imprègnent dans la tête et qui ne s’en vont pas facilement"

[Retro] Super Mario Land - Game Boy

Graphiquement parlant le jeu est assez vide, le sprite du personnage est assez minimaliste bien que son animation soit assez complète, les décors manquent parfois de détails, exception faite des grottes que l’on visite qui sont soignées. Composées par Hirokazu Tanaka, qui était aussi à l’origine des musiques de Metroïd, Dr Mario et de Kid Icarus, le thème de base fait surement parti de ces petites musiques qui s’imprègnent dans la tête et qui ne s’en vont pas facilement. Assez agréable dans l’ensemble la partie sonore est une réussite sachant que le jeu faisait parti du line-up de la console

D’une difficulté relativement faible, Super Mario Land est rapidement devenu un hit pour la petite monochrome de Nintendo. Si Tetris a fait vendre la console, il allait souvent de paire d’acheter les petites aventures du plombier. Bien que sa suite lui soit supérieure a tous les égards, il reste pour beaucoup un bon souvenir.

[Retro] Super Mario Land - Game Boy
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article