Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
TestsdeJeux.com

[Retro] Skies of Arcadia - Dreamcast

4 Novembre 2012 , Rédigé par Luchador-R Publié dans #retro

[Retro] Skies of Arcadia - Dreamcast

De tout temps, les êtres humains ont toujours rêvé de voyages, de nouvelles terres à découvrir, de nouveaux cieux à explorer ou d’océans à naviguer. Ces rêves qu’aujourd’hui beaucoup considèrent comme utopiques ou encore irréalisables n’appartiennent plus qu’au domaine de l’imaginaire et nous permettent grâce aux jeux vidéos d’en être en quelque sorte un acteur.

Sorti à l’origine sur la défunte Dreamcast en automne 2000 au Japon et au printemps 2001 dans nos vertes contrées, le soft fut conçu par le studio Overworks (anciennement Studio AM7 qui fut à l’origine de nombreux hits de Sega comme la série des Phantasy Star ou encore les Sakura Taisen). Il fut réédité en 2002/2003 sur Gamecube sous le nom Skies of Arcadia Legend, proposant quelques quêtes optionnelles supplémentaires ainsi que divers bonus comme des boss supplémentaires le tout avec des graphismes légèrement réajustés, cette version apportant quelques bonus qui seront cités plus loin est devenue objet de collection et les prix sur le net se sont envolés sur les sites d’enchères. Des rumeurs parlent d’une réédition en version HD sur les consoles modernes, mais Sega restant assez flou dessus, on peut toujours garder espoir, comme on dit : « wait an see…. »

[Retro] Skies of Arcadia - Dreamcast

Avant tout il faut situer les choses, nous sommes sur le monde d’Arcadia, ici les continents flottent dans le ciel sous la protection d’une des six lunes, chacune d’une couleur différente. Le meilleur moyen de locomotion reste le bateau volant, mais gare aux pirates du ciel qui sillonnent de part et d’autre les cieux. Notre héros, Vyse est un fier membre de la bande des Voleurs Bleus, avec sa fidèle compère Aika, ils dévalisent les vaisseaux portant la bannière de l’empire Valuan. Au cours d’un pillage, ils rencontrent Fina, une mystérieuse habitante de la Lune d’Argent et bien sûr comme dans tout bon RPG qui se respecte, celle-ci va demander a nos héros de sauver le monde. Aux quatre coins du monde, nos trois protagonistes vont devoir combattre l’Armada de l’empire afin d’empêcher le réveil des Gigas, de gigantesques monstres antiques capables de ravager la planète. Bien évidemment les rebondissements seront au rendez-vous, car les pays à explorer sont nombreux.

[Retro] Skies of Arcadia - Dreamcast

L’exploration de la carte se fait via un navire volant, les combats aléatoires se déroulent sur le pont. D’ailleurs l’un des plus gros écueils est que ceux-ci arrivent un peu trop souvent pour la version Dreamcast, nous ne sommes pas dans l’optique d’une agression tous les dix mètres, mais la répétition peut assez vite agacer (la version Gamecube a corrigé le tir). Durant les affrontements nous avons droit à un classique tour par tour. Ici, nos personnages ont une barre de points d’esprit commune qui se remplit au fur et à mesure que les tours passent, une fois le nombre de points d’esprit requis, on accède a des super attaques ou a des magies. L’autre point intéressant repose sur les propriétés des armes, ici les armes des combattants et les ennemis ont chacun une couleur différente, la changer permet selon la couleur de son adversaire de multiplier les dégâts ou d’en infliger moins si on se trompe. Quand ce n’est pas a nos personnages de combattre nous avons possibilité d’avoir accès à un autre mode de combat, celui des bateaux, ici encore du tour par tour, mais la stratégie y est plus importante, car il faut planifier ses attaques pour infliger le maximum de dégâts tout en faisant en sorte de pouvoir gérer les contre-attaques.

[Retro] Skies of Arcadia - Dreamcast

Mais si le monde est dangereux, au moins le monde est beau. Graphiquement parlant le jeu fait honneur à la Dreamcast, les différents endroits à explorer sont variés. Cela va du classique temple antique à la cité futuriste. Des décors toujours travaillés et colorés, le tout en 3D. Relativement assez bien détaillés la galerie de personnages dont dispose le jeu nous donne un petit air qui nous fait immanquablement penser à One Piece. Les protagonistes possédant de nombreuses expressions faciales font que l’on s’y attache très vite et l’on suit l’histoire sans temps mort.

Agréable visuellement, le monde d’Arcadia s’écoute tout autant, Yutaka Minobe et Tatsuyuki Maeda ont fait un travail vraiment plaisant sur les musiques. Du thème guerrier à base de fanfare pour les combats contre L’Armada à la petite mélodie pour les moments triste, les musiques ne dénotent que peu souvent par rapport a l’ambiance donnée. Une petite préférence d’ailleurs pour le thème des combats de bateaux contre les Gigas.

Bilan : Bien que ce test n’étant pas tout à fait objectif tellement ce jeu fait partie des préférés de l’auteur de ce test, il ne faut quand même pas oublier que le RPG est un genre bien particulier, pour se trouver une place au soleil aux côtés des grands noms du genre comme Final Fantasy ou encore Dragon Quest, il faut redoubler d’imagination. Sega avec Skies of Arcadia nous a bien prouvé de quoi il fut capable, plaisant à jouer, possédant une galerie de personnages attachants, il s’inscrit au panthéon des RPG. Un gros reproche à adresser à Sega quand même, celui de n’avoir jamais édité de suite.

L’avis subjectif : Il m’arrive souvent de radoter lorsque l’on parle RPG que si dans une vie il y a bien deux jeux à faire, le premier est Chrono Cross et le second est le dénommé Skies of Arcadia (Eternal Arcadia au Japon). Je sais qu’il existe d’autres options dans le domaine, mais c’est juste un avis personnel, car ces deux derniers sont certainement ceux qui m’ont le plus marqué dans ma carrière de joueur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article